Auto-entrepreneur

Le rachat de crédit et les auto-entrepreneurs

En France, il y a énormément de professionnels pouvant connaître des difficultés financières à cause par exemple du contexte économique, de difficultés financières, d’un problème de gestion etc… Un auto-entrepreneur face à certaines difficultés ferait mieux d’emprunter pour démarrer dans les meilleures conditions leur activité. Face aux problèmes de liquidité, à l’augmentation des charges fiscales et sociales, l’entrepreneur peut avoir besoin de faire un rachat de crédits.

Que ce soit pour une profession libérale, un commerçant ou encore un artisan, il est possible de bénéficier du regroupement de crédits proposée par les organismes prêteurs. Ce regroupement concernera les prêts de trésorerie et personnels ou encore les dettes personnelles de l’exploitant. Pour rappel, le rachat de crédits va permettre de regrouper toutes les dettes et les emprunts en un seul crédit unique.

Pour améliorer le bilan financier, les artisans, professionnels libéraux, PME et TPE doivent mettre en place un rachat de crédits entreprise. En dégageant la trésorerie nécessaire au bon fonctionnement de leur activité et en diminuant le montant des charges mensuelles, le rachat de crédits va autoriser une augmentation des fonds disponibles. Mais aussi le rachat de crédits permettra une consolidation des fonds de roulement. En d’autres termes, il va y avoir un renforcement de leurs garanties de solvabilité auprès de leurs partenaires. Les libéraux mais aussi les travailleurs indépendants peuvent avec le rachat de crédits, intégrer leurs emprunts privés pour retrouver une situation sereine.

Pour les auto-entrepreneurs, il faut envisager le rachat de crédits comme une opportunité financière pour démarrer son activité professionnelle sans aucun soucis. De plus en plus en France, la création d’entreprise est mis sur le devant de la scène notamment aidée par tous les salariés quittant leur emploi pour se mettre à leur propres comptes. Faire un rachat de crédits permet le financement des premiers frais lors de la création, mais aussi de restructurer le budget.

Le regroupement de crédits pour les auto-entrepreneurs doit bien entendu tenir compte de la situation unique de chaque demandeur. Pour cela, il ne faut pas hésiter à consulter nos partenaires courtier en rachat de crédits qui pourront sans aucun problème vous diriger vers le bon interlocuteur et trouveront la solution adaptée à vos besoins financiers.

Les taux des crédits

Les différents taux pour les crédits et prêts

Quel taux pour un crédit renouvelable ?

Le crédit renouvelable est une réserve d’argent pour les particuliers. C’est un crédit non affecté, c’est à dire qu’il peut être utilisé n’importe quand pour n’importe quoi. Le moins négatif est qu’un crédit renouvelable a généralement un taux élevé. Par exemple, le taux est d’environ 20%.

Quel taux pour un prêt personnel ?

Il faut savoir que l’argent qui va être débloqué pourra être utilisé dans différents types d’achats. Tout d’abord, la somme d’un crédit personnel est de 5 000 jusqu’à 20 000 euros. Ceci est remboursable entre 12 et 24 mois. Le prêt personnel est la plupart du temps un taux fixe qui en fonction de la durée et du montant, varie entre 2 et 8%.

Taux fixe ou variable pour le prêt immobilier ?

Un taux fixe n’est pas soumis à des fluctuations de marché. Il ne changera pas du début à la fin de votre remboursement. C’est une certaine sécurité pour son crédit puisque tous les mois, c’est la même somme de remboursement. Le taux peut changer si vous renégociez votre prêt ou que vous effectuez un rachat de crédit pour regrouper vos prêts.

Un taux variable peut changer en fonction des fluctuations du marché.  Par exemple, il peut être réévalué tous les trois mois. Dans ce cas, vous allez payer plus ou moins d’intérêts. Voici la formule du prêt à taux variable : Somme du prêt + Taux variable + Marge organisme de prêt (en général entre 1 et 1,5 %).

En somme, pour choisir, il faut se dire que le taux fixe est sécurisant au début et donne la possibilité de le renégocier en fonction du marché pendant la durée du crédit. Le taux variable est plus « dangereux » mais il a un taux beaucoup plus bas.

Définir son taux d’endettement pour les crédits :

Il existe une formule très simple pour connaître son taux d’endettement : Dépenses / Revenus * 100. Votre taux d’endettement ne dois pas excéder 33% sinon il s’agit de surendettement.

Le rachat de crédit pour être serein avec son crédit :

Quand dans sa vie, on souscrit au fur et à mesure à plusieurs crédits ou prêts comme par exemple l’achat d’un appartement ou d’une maison, voir d’une voiture… Il faut avoir une bonne gestion de son budget financier. Pour rendre les choses plus simple financièrement, vous pouvez faire un rachat de crédit. En effet, le rachat de crédit permet d’avoir une seule mensualité tous les mois avec un seul et unique interlocuteur en face. Pour plus d’informations sur les avantages du rachat de crédit, vous pouvez consulter notre page : le rachat de crédit c’est quoi ?

Courtier en rachat de crédit

Le métier de courtier dans le domaine du rachat de crédit

Un courtier est une sorte d’intermédiaire entre un client et une banque. Il réalise la mission de mettre le client en relation avec l’organisme bancaire. Le courtier cherche l’offre la plus en adéquation avec les attentes et les besoins de son client pour notamment le rachat de crédit. Généralement, le courtier accompagne les particuliers dans la recherche de l’offre de regroupement de crédits qui leurs corresponds le plus possible.

Avec le rachat de crédit, beaucoup d’organismes de courtage se sont spécialisés dans ce domaine précis. Ces courtiers sont appelés des IOB, c’est à dire des Intermédiaires en Opérations Bancaires. Le travail du courtier est donc de mettre en relation le particulier à la recherche d’un rachat de crédit (regroupement de crédits) avec un organisme prêteur. Tous les particuliers sont concernés, mais surtout ceux dont la situation financière est plutôt compliquée proche ou déjà dans le surendettement. Par ailleurs, le rachat peut aussi concerner des ménages ayant les finances saines mais souhaitant réduire leurs mensualités.

D’abord, le courtier fait une sorte d’état des lieux de la situation financière de son client. Il analyse la dette, les besoins ou encore les revenus du ménage. C’est à dire par exemple,  les crédits renouvelables, ou ceux de la consommation, mais aussi les factures non réglées…

Par la suite, lorsque l’offre du courtier sera acceptée, celui-ci touchera une commission bancaire. Par ailleurs, la commission du courtier est ajoutée à l’offre de prêt, donc il n’y a pas de surprise. Mais si l’offre du courtier est refusée par son client, il ne touchera pas un centime.

En somme, en passant par un courtier pour faire son rachat de crédit, c’est avoir l’avantage d’être accompagné par un professionnel qui maîtrise parfaitement ce domaine de la finance.

Sur notre site internet, vous trouverez différents courtiers qui pourront vous aider à réaliser votre rachat de crédit. Ils pourront répondre à vos questions si besoin et rechercher pour vous la meilleure offre de rachat pour votre regroupement de crédits.

Le rachat de crédit et son histoire

La petite histoire du rachat de crédit en France

Vous avez envie de faire un rachat de crédit ? Vous souhaitez connaître l’histoire du rachat de crédit avant de vous lancez? La voici :

Le terme rachat de crédit est apparu dans les années 1980 grâce à des IOB, c’est à dire des courtiers intermédiaires en opérations de banque.  Le principe est le même encore aujourd’hui, cela permet de rassembler les crédits en un seul pour diminuer les mensualités mais en allongeant la durée de remboursement. ;

Par la suite, le rachat de crédit est resté inconnu du public jusque dans les années 2000. En effet, dés 2003 et ce jusque 2007, le rachat de crédit a connu une forte croissance. Malheureusement, en 2008, le rachat de crédit fut confronté à la crise financière. Durant cette année, les taux d’intérêts ont fortement baissé et cela s’est ressentie au niveau du rachat de crédit.

En 2010, une loi sur la régulation bancaire a vue le jour. Elle a permis de professionnaliser les IOB. En somme, la loi permet de contrôler les professionnels dans le domaine de la finance. Par ailleurs, l’objectif de la loi Lagarde est d’encadrer le mieux possible les pratiques commerciales et aussi soutenir les particuliers en situation d’endettement. Enfin, la loi impose un traitement plus rapide des dossiers de surendettement des particuliers.

Ensuite, les sociétés de crédits ont été obligé d’informer leurs clients sur le coût total d’un rachat de crédit avant mais aussi après le regroupement. C’est la fameuse mention obligatoire :  « un crédit vous engage et doit être remboursé » . A partir de ce moment là, les personnes souhaitant faire un regroupement de crédits, savent ce qu’ils encourent exactement.

SI vous êtes intéressé pour faire un rachat de crédit, je vous propose d’aller sur notre site internet sur la page de nos partenaires. Ils pourront étudier votre situation et répondre à toutes vos questions. Vous pouvez faire confiance à nos partenaires professionnels dans le rachat de crédit.